Sélectionner une page

Vous êtes peut être récemment tombé  sur la méthode d’organisation des tâches de David Allen appelée ‘’Méthode GTD« . Vous utilisez peut être cette méthode depuis quelque temps…

Peut-être même vous considérez vous comme un expert de la méthode GTD (!)… Mais je suis certain que les 5 points suivants vous intéresseront, particulièrement si vous êtes un novice de la méthode GTD.

En ce qui me concerne, Je suis un adepte de la GTD  depuis 2007. J’ai découvert cette méthode en parcourant un blog de productivité américain…Et voilà quelques mois déjà que je souhaitais partager avec vous cette méthode ultra-connue aux États-Unis mais qui est relativement peu développée en France.
Il est important de prendre connaissance des 5 “faits” suivants sur la méthode GTD ; d’autant plus si vous vous posez la question de savoir si vous devriez ou non vous mettre à  la méthode GTD:

1. La méthode GTD est facile à apprendre mais difficile à maîtriser
Après la lecture de l’excellent livre de David Allen “S’organiser pour réussir: Un maximum d’efficacité pour un minimum de stress!” pour la première fois, vous vous dites que sa méthode d’organisation des tâches est tout bonnement évidente et qu’elle ne doit pas être si dure que cela à apprendre. Et vous avez raison !

Les principes qu’il décrit sont faciles à saisir, les outils qu’il décrit sont faciles à acquérir et à utiliser et les objectifs qu’il décrit sont très attrayants (une productivité sans stress, ‘’un esprit vif comme l’eau’’). En d’autres termes, la méthode GTD est facile à apprendre!
Cependant, la méthode GTD est difficile à maitriser !

En faire la pierre angulaire de votre vie personnelle et professionnelle n’est pas si évidente. Il m’a fallut personnellement plusieurs mois de test pour digérer la méthode.

Garder votre boîte de réception vide à tout moment, suivre l’évolution de toutes vos ‘’boucles ouvertes’’, rassembler et traiter toutes vos ‘’choses à faire’’ avec consistance, et surtout ajuster au millimètre tous les gadgets pour s’organiser efficacement est un processus qui prendra au moins 2 ans avant de s’intégrer pleinement dans votre vie !

2. GTD requiert une rigueur et une persévérance implacables
Ok, donc maintenant vous savez que la méthode GTD  est facile à apprendre mais difficile à maîtriser. Il en est surtout ainsi parce que la méthode GTD requiert une rigueur et une persévérance implacables. Beaucoup de passionnés de la méthode GTD que j’ai pu rencontré à Paris, n’ont pas réussi à suivre après l’enthousiasme initial parce qu’il était vraiment difficile pour eux de maintenir la méthode GTD dans leur vie (il en va de même pour toutes les bonnes habitudes). Si vous voulez atteindre une productivité sans stress, vous devez être prêt à faire ce qui doit l’être jour après jour pour que la méthode GTD marche pour vous… et à remonter en selle s’il s’avère que vous tombiez en route ! Croyez-moi ça m’est arrive plus d’une fois.
Une rigueur implacable est un élément clé pour continuer à faire tourner la machine GTD.  À la différence d’autres bonnes habitudes, GTD a en effet l’avantage d’être facile et amusante à suivre! Cependant, si vous sautez votre bilan journalier ou plus particulièrement hebdomadaire, votre esprit ne sera pas clair comme de l’eau de roche… mais plutôt comme de la boue. Si votre boîte de réception devient un tas insurmontables d’articles numériques ou physiques, vous perdrez rapidement votre potentiel  à obtenir des résultats. Je pourrais continuer comme ça pendant des heures… Ce que je veux dire c’est que vous avez besoin d’une rigueur de fer pour continuer à faire marcher la méthode GTD

3. La méthode GTD prend du temps !
Ceci peut ne pas sembler intuitif de prime abord pour ce que certains appellent une méthode de gestion du temps. Cependant, j’ai trouvé que cela était vrai dans de nombreux cas. Tout d’abord, les 2 points précédents peuvent être indicatifs du temps (supplémentaire) que vous devez investir pour vraiment obtenir des résultats.
En second lieu, soyez prêt à investir pas mal de temps dans le processus de bilan quotidien ou hebdomadaire (ca peut prendre des heures au début!). Le retour sur l’investissement du bilan hebdomadaire est cependant énorme ! Vous verrez que vous vous intéresserez de plus en plus à la méthode GTD, surtout pour savoir comment les autres font. Vous découvrirez rapidement qu’il y a beaucoup d’outils et de gadgets numériques et analogiques à tester… ce qui prend du temps naturellement. Vous laisserez tomber un système de GTD pour un autre… pour souvent recommencer à zéro. Il va sans dire que ceci prend beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps!

4. La méthode GTD n’est pas la réponse à tous vos besoins

Une rapide recherche sur Internet ou à la librairie du coin révèlera l’existence d’un grand nombre de méthodes de productivité. Vous devez comprendre que la méthode GTD  n’est en fait que l’une d’entre elles. Ce n’est pas la méthodologie de productivité pour en finir avec toutes les autres. Soit elle marche, soit elle ne marche pas pour vous.  Elle s’est avérée être la méthode la mieux adaptée à mon mode de vie personnel et professionnel. Cependant, je regarde toujours  la méthode GTD comme un bloc constitutif de mon développement personnel dans son ensemble… un bloc constitutif important, mais un bloc constitutif seulement. GTD doit s’intégrer et s’interfacer avec vos autres habitudes et vos objectifs de développement personnel. Il est faux de supposer que l’adoption de la méthode GTD rendra votre vie toute entière meilleure immédiatement comme par magie ! Personnellement, j’ai couplé la GTD avec la méthode des 7 habitudes de Stephen Covey. Je vous expliquerai comment j’ai intégré ces deux concepts dans un futur article.

5. Il n’y a pas de manière particulièrement bonne ou mauvaise d’implémenter la méthode GTD
Après avoir discuté les 4 points précédents, j’imagine qu’il est maintenant sûr de dire que la méthode GTD peut être incorporée à votre vie d’un certain nombre de manières différentes. À mon avis, un système GTD réussi est facile et amusant à utiliser mais ne dépend pas d’un ensemble particulier d’outils (physique ou numériques). Les gens emploient des contextes et des formats différents de listes de choses à faire, différents points de vue sur ce que la liste des choses à faire un jour ou des choses à envisager devrait contenir, des systèmes de référence différents, différents types de boîte de réception, des technologies plus ou moins avancées et ainsi de suite. Peu importe… tant que vous obtenez des résultats!

Conclusion
Getting Things Done est une excellente approche ‘’de bas en haut’’ pour gérer les tâches et les projets dans votre vie personnelle et professionnelle. Au début, elle est simple et facile à apprendre, mais préparez vous à suivre un chemin tortueux pendant quelques années avant d’obtenir des résultats significatifs.  Si vous n’avez pas la rigueur et la persévérance nécessaires, ou si vous n’êtes pas prêt à investir le temps qu’il faut pour vraiment intégrer la méthodologie dans votre vie, alors réfléchissez-y à deux fois avant de vous lancer dans la méthode GTD. Pour conclure, rappelez-vous que la méthode GTD est une méthode de productivité parmi tant d’autres et qu’il y a un nombre sans fin de manières de la mettre en place sans qu’aucune d’entre elles ne soit la bonne ou la mauvaise manière de faire ! Après tout, vous le faites pour stimuler votre développement personnel et surtout vous organiser pour réussir!

Pour aller plus loin, 3 ressources essentielles:

le blog de Pierre Morsa

le site de David Allen

la page wikipedia GTD

C’est à vous:
Que pensez vous de la GTD ? Avez-vous déjà essayé cette méthode ? Quels sont vos retours ? Si vous avez une méthode laquelle est-elle ?

Vous pouvez vous procurer un exemplaire en cliquant sur mon lien d’affilié ci-après: La méthode Getting Things Done, la méthode pour réussir ».

Merci de partager cet article avec vos amis s’il vous a plu !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé intéressant, bien entendu ! Merci d’avance :