24 + 1 conseils networking qui marchent

L’idée même de faire du networking ou réseautage rend beaucoup de gens mal à l’aise, il est facile de voir pourquoi.

Quand la plupart des gens pensent à faire du réseau, cela semble à première vue superficiel, au mieux et  égoïste au pire. Ceci, bien sûr, est le contraire de ce que le réseautage est censé être – fun, utile et authentique.

Il est relativement facile pour la plupart d’entre nous d’être amical et utile avec les gens que nous connaissons. Cependant, parce que le réseautage a une connotation “business”, on a tendance à penser que nous devons agir d’une manière différente.

Malheureusement, la plupart des stratégies de réseautage peuvent apparaître comme agressive, ou égoïste – même si les personnes qui font du networking agissent rarement de cette façon dans leur vie de tous les jours.

Rassurez-vous, il y a certainement des moyens éthiques d’assurer son autopromotion. Dans l’idée d’aider de vous aider à générer plus de business pour votre entreprise ou gérer votre carrière voici 24 conseils réseautage, qui fonctionnent vraiment.

Le véritable objectif du networking

  1. L‘objectif numéro un du networking devrait être d’aider les autres. Oui, évidemment, il serait bien que les gens vous aident en retour mais le réseautage est semblable à une rue à double sens. Et vous êtes placé du côté de la rue où vous aidez les autres, pas du côté où vous demandez de l’aide. Demander un service ne devrait intervenir seulement lorsque vous connaissez suffisamment la personne et que vous êtes identifié comme étant une personne de ressource.
  2. Il est important de comprendre les besoins de vos interlocuteurs avant de commencer à leur parler des vôtres. Vous devez allez jusqu’à vous oublier et mettre de vos objectifs et vos préoccupations. A ce stade, vous essayez de développer une relation avec quelqu’un, ce qui signifie que vous devriez penser pour cette personne et vous approprier ses préoccupations. Votre mission est comprendre les personnes de votre réseau, connaître leurs parcours, et ce qui important pour eux.

Établir des attentes

  1. Vous n’avez pas besoin de connaître tout le monde pour développer votre activité ou votre carrière. Vous avez simplement besoin de connaître les bonnes personnes. Inutile de distribuer à tout va votre carte de visite ou harceler par émail tous vos contacts. Au lieu de cela, focalisez-vous sur les personnes qui sont pertinentes pour vous et vos objectifs. Il est préférable d’avoir cinq personnes prêtes à vous aider que d’avoir 500 contacts qui ne connaissent de vous que votre nom. J’ai traité cette thématique dans l’article sur le nombre de Dunbar.
  2. N’attendez rien en retour. Le fait que vous soyez rentré en contact avec quelqu’un ne signifie pas qu’elle vous doit quelque chose. Personne ne vous ait redevable de quoique que ce soit. Au lieu d’aborder le networking dans le but d’obtenir des faveurs, essayer plutôt d’être curieux. Contactez les personnes qui vous paraissent intéressants et pertinents pour vous
  3. Ne vous reposez pas sur la chance. Prenez le temps de définir ce que vous recherchez pour votre réseau. De temps en temps, il vous arrivera de tomber sur quelqu’un d’incroyable uniquement par chance, mais il est bien plus simple de trouver les personnes qui vous intéressent si vous savez d’abord quelles sont ces personnes. Prenez l’initiative et établissez une liste de gens que vous souhaitez contacter.
  4.   Élargissez votre cercle de connaissance. Établissez des contacts avec des personnes de tous les niveaux et de tous les domaines. En sortant de votre périmètre habituel, vous deviendrez plus précieux pour les personnes qui sont dans votre domaine direct. Les gens avec qui vous travaillez ont des personnalités et des intérêts multiples, n’est-ce pas ? Grâce à un réseau large, vous pouvez être celui qui met en contact des personnes provenant de domaines différents.
  5. Ne considérez jamais une personne comme non pertinent pour votre business. Peut-être pensez-vous qu’un fleuriste local n’est pas un bon contact car vous travaillez dans le secteur de l’évènementiel… Cependant, si un jour vous développez une nouvelle activité et vous souhaitez que les gens le sachent, vous serez bien content d’avoir un contact avec un public différent du vôtre.

Comment établir un nouveau contact

  1. Évaluez combien de temps cela va vous prendre. Les gens sont occupés, et lorsqu’un inconnu les aborde, la première chose qui leur vient à l’esprit est : « Combien de temps cette personne va-t-elle me parler ? » ou « Combien de temps cela va-t-il prendre ? ». Occupez-vous de ces inquiétudes dès le début en disant quelque chose comme: « Bonjour. Il y a quelque chose dont je souhaiterais discuter brièvement avec vous. Cela ne prendra pas plus de deux minutes. Êtes-vous disponible maintenant ? » Le fait de poser ce genre de questions non seulement montre que vous respectez leur temps, mais cela donne également l’option de leur parler plus tard s’ils sont trop occupés sur le moment.
  1. Commencez par les « flatter », et non par leur demander de l’aide. À moins que vous ayez un ami commun qui vous a mis en contact pour une raison spécifique, il vaut mieux éviter de demander quoi que ce soit lors de votre première rencontre. Ne demandez aucune faveur ou promotion, aucun conseil, ni même aucun rendez-vous pour un déjeuner ou un café. Contentez-vous de les complimenter. Une fois qu’ils ont répondu à ce contact initial, vous pouvez commencer à creuser un peu.
  2. Restez concis dans vos emails. Si votre premier contact se fait par email, alors divisez le message en petits segments. Au lieu d’aborder quelqu’un via une interminable explication en cinq paragraphes de pourquoi vous le contactez, contentez-vous pour ce premier email de quelques compliments. Vous pourrez leur communiquer plus de détails une fois qu’ils auront répondu. Faites en sorte que ce premier message soit aimable et concis.
  3. Si vous devez demander une faveur, alors demandez d’abord la permission. Il y a certaines situations dans lesquelles vous avez besoin de demander quelque chose mais vous n’avez pas le temps de faire plus ample connaissance au préalable. Ce sera rarement le cas, mais si vous devez demander quelque chose, alors demandez la permission avant de faire une proposition. Je vais vous donner un exemple concret.

Il y a peu, je discutais avec le directeur d’une organisation à propos d’offrir une nouvelle formation à ses salariés. J’ai commencé par demander la permission de continuer : « J’ai par le passé organisé avec succès des formations sur X. Ça vous intéresserait d’en savoir plus ? ».

Il était effectivement intéressé, et nous avons eu une conversation très enrichissante.

Un bénéfice supplémentaire de cette stratégie est que vous amenez votre interlocuteur à vous dire « oui ». En règle générale, si arrivez à faire qu’une personne vous dise « oui » trois fois, alors les chances de voir votre proposition acceptée augmentent considérablement. Vous n’avez pas besoin de demander la permission pour tout. Mais si vous ouvrez une conversation dans laquelle vous devrez placer une proposition, alors cela peut fonctionner à merveille.

Comment étoffer la relation

  1. Essayez d’être le plus utile possible. Plus vous vous montrez utile, plus on vous le rendra. Consacrez tous vos efforts à aider les personnes que vous contactez.
  2. Commencez par faire en sorte d’être amical et utile. Il s’agit de la tactique numéro un quand il s’agit de construire son réseau. Contentez-vous de fournir des ressources de manière amicale et utile. Vous avez lu un livre que quelqu’un de votre réseau pourrait apprécier ? Dites-le-lui ou envoyez-lui un exemplaire. Vous utilisez quelque chose qui pourrait aider un ami pour un projet sur lequel il travaille ? Envoyez-le-lui par émail. Vous avez écouté le nouvel album d’un groupe qui pourrait plaire à quelqu’un ? Parlez-lui-en. Établir un réseau est comme établir des amitiés. Intéressez-vous à ce qu’ils font et offrez des suggestions amicales lorsque vous le pouvez.
  3. Prenez l’habitude de mettre les gens en contact. Mettre en contact des gens de même esprit est une manière efficace d’améliorer votre réseau. Cela semble peu naturel pour beaucoup de gens, mais c’est en fait assez simple. Vous connaissez deux personnes qui apprécient le même genre de livres ? Ou qui supportent les mêmes équipes sportives ? Ou qui adorent l’histoire ? Ou qui travaillent dans le même domaine ? Vous voyez où je veux en venir. N’en faites pas trop, contentez-vous de mettre les deux personnes en contact en mentionnant leur intérêt commun. À eux de décider ensuite s’ils veulent allez plus loin.
  4. Demandez aux gens s’ils souhaitent être mis en contact. Si vous n’êtes pas certain que c’est une bonne idée, demandez à l’une des personnes si elle souhaite être mise en contact : « Je connais quelqu’un qui est aussi Y. Ça vous intéresserait que je vous mette en contact un de ces jours ? ». Même si la personne n’est pas intéressée, elle appréciera votre proposition.
  5. Entretenez votre réseau actuel. La plupart des gens considère le networking comme consistant uniquement à contacter de nouvelles personnes. Mais n’oubliez pas de prendre soin du réseau que vous avez déjà constitué. (Indice : il s’agit probablement de vos amis et de vos collègues.) Il n’y a pas besoin d’attendre de rencontrer de nouvelles personnes pour établir de nouvelles connections ou pour partager des ressources utiles. Commencez par mettre à profit les relations dont vous disposez déjà.

Prendre de bonnes habitudes

  1. Essayez de contacter une personne par jour. Si vous établissez 5 nouveaux contacts par semaine, cela en fait environ 250 par an. Envoyer un émail ou passer un bref coup de fil ne prend que 5 minutes. Cela ne marche pas à tous les coups, mais si vous contactez autant de nouvelles personnes, alors vous ferez forcément des progrès significatifs.
  2. Ne le prenez pas mal lorsqu’on vous dit « non ». Tout le monde est occupé. Pour la plupart des gens, c’est simplement une question de timing. S’ils sont dans un bon jour, ils vous parleront ou vous rencontreront avec plaisir. S’ils sont débordés, alors vous n’obtiendrez probablement qu’un simple « non ». Ne le prenez pas mal. Dans la plupart des cas, vous n’y êtes pour rien.
  3. N’oubliez jamais de relancer. Un ou deux jours après votre première rencontre, relancez la personne avec un bref émail ou un petit mot. Il s’agit d’une opportunité de développer la relation en mentionnant un sujet dont vous avez discuté ou en commentant quelque chose d’intéressant. Le fait de relancer via une conversation pertinente aide à ancrer votre interaction précédente dans l’esprit de la personne, et affiche une personnalité plus affirmée que si vous vous contentiez d’envoyer un message qui ne dirait que « Merci pour cette conversation ! ».
  4. Vous avez échoué ? Tentez une approche différente. Vous ne voulez pas harceler qui que ce soit. Mais si vous n’avez aucune réponse au bout de quelques semaines, alors il n’y a rien de mal à se montrer persévérant. Par exemple, j’ai eu beaucoup de succès en me présentant directement en personne auprès de gens qui avaient ignoré mes emails. Parfois, il vous suffit simplement de changer d’approche.

Ce qu’il faut retenir

  1. Ayez l’intention d’aider les autres et non vous-même. Les gens apprécient de traiter avec des personnes qu’ils aiment bien et en qui ils ont confiance. La seule manière de développer cette confiance est de se montrer utile. Oui, construire une relation de confiance prend beaucoup de temps. Mais si vous n’êtes pas sincère, vous n’obtiendrez pas des résultats plus rapidement. Une fois que vous avez développé une relation et tissé un lien, alors vous pouvez commencer à demander des faveurs et de l’aide.
  2. Le networking consiste plus à écouter ce que disent les gens plutôt qu’à dire les bonnes choses. Prenez le temps d’écouter ce que les gens ont à vous dire. Vous ne pourrez leur être utile que si vous écoutez d’abord qui ils sont et ce qu’ils font.
  3. Parfois, les meilleures opportunités de networking impliquent un travail réel. Participez à des événements, comités ou projets où vous savez que des gens intéressants seront présents – ou mieux encore – y travailleront également. Travailler sur un projet avec quelqu’un est l’une des meilleures manières de développer une relation. Par exemple, être bénévole pour une association caritative peut être une excellente manière d’approcher ses influents membres du conseil d’administration.
  4. Un émail est facile à envoyer… et à ignorer. Oui, un émail est rapide, simple, et peut être envoyé à n’importe qui, n’importe où. Mais il peut également être très facilement filtré et ignoré. Si vous voulez vraiment rencontrer quelqu’un, alors n’ayez pas peur de décrocher votre téléphone, de proposer une conversation vidéo, ou d’arranger une rencontre en personne. Ces moyens de communication sont généralement moins banals et plus personnels, ce qui implique que votre message fera une impression plus marquante. Les emails peuvent être un excellent outil, mais n’ayez pas peur d’en essayer d’autres.

 Ce que vous devriez faire maintenant

Pour commencer à construire votre réseau, vous n’avez pas besoin d’être un maître en la matière. Le simple fait de prendre un instant pour entrer en contact est une étape cruciale qui aide beaucoup. Partager des informations utiles et mettre en contact des gens de même esprit sont des actions simples que tout le monde appréciera.

Laissez votre commentaire.

Ce blog est en do-follow. Cela signifie que lorsque vous laissez un commentaire, un lien vers votre blog apparaitra sous votre commentaire !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Si vous l’avez trouvé pertinent merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux favoris: Twitter, Facebook ou sur Google+.

Quels sont vos meilleures astuces de networking ? Comment avez-vous construit des relations avec succès ? Partagez vos idées pour découvrir votre 25ème conseil networking en commentant ci-dessous.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top