Faites-vous ces erreurs lorsque vous pitchez ?


Marc Simoncini
Marc Simoncini, jury de l’émission qui veut être mon associé.

Lorsque les entrepreneurs pensent à faire un pitch, ils ont tendance à penser à des situations de type ” Qui veut être mon associé », où des porteurs de projets doivent « pitcher ou mourir » devant un parterre d’investisseurs chevronnés et les convaincre à investir à leur projet. Pitcher devant des inconnus c’est beaucoup de pression – pour vous et votre interlocuteur !

Mais le parcours d’un entrepreneur est un voyage de mille pas, et chaque pas compte, même s’il est court.

Avant de sortir les slides et les business plans, il est utile de revenir à l’essentiel. 

La façon dont vous vous présentez et répondez à la question “Que faites-vous dans la vie ?” dans une situation sociale cela revient également à faire un pitch, et c’est une excellente façon de faire bonne impression. Ne négligez pas cette occasion de vous présenter et évitez de faire une ou plusieurs de ces erreurs :

MARMONNER VOTRE NOM.

Dire son nom aux gens peut sembler évident, mais souvent, dans la précipitation de parler uniquement de ce que vous faites, vous risquez de partir du mauvais pied en n’énonçant pas clairement votre nom. Il arrive même parfois que vous soyez trop pris par la façon de parler de vous ou de votre entreprise et que vous oubliiez de vous présenter  jusqu’à ce que vous entendiez l’autre personne vous demander votre nom (encore !). Soyez présent, soyez proactif et dites clairement votre nom.

ESSAYEZ D’ÊTRE INTELLIGENT.

Tout le monde veut se démarquer et être mémorable. Surtout dans un environnement networking où il pourrait y avoir des dizaines, des centaines, voire des milliers d’autres entrepreneurs, les chances sont grandes que quelqu’un d’autre soit dans le même domaine que vous. Mais la première impression ne dure pas toujours – surtout si elle est confuse. « Gourou en multiplateforme marketing” a l’air différent, mais vous ne risquer rien en aidant votre auditeur à vous assimiler facilement à quelque chose de familier : un professionnel du marketing numérique.

ÊTRE TROP HUMBLE.

Personne n’aime se vanter, et c’est pourquoi tant d’entrepreneurs sont trop prudents lorsqu’il s’agit de partager certaines de leurs réussites majeures, pensant que cela ressemblera à de la vantardise. Pire encore, il se peut qu’ils ne communiquent même pas du tout parce qu’ils ne considèrent pas qu’il s’agit d’une performance. Cependant, pour susciter l’intérêt vous devez établir une certaine crédibilité et autorité auprès de votre public, alors trouvez un moyen de mentionner une réalisation pertinente dans la conversation, et regardez leurs oreilles se dresser.

VOULOIR TROP DE CHOSES.

En tant qu’entrepreneur, vous avez peut-être une liste de choses de plus en plus longue, et pourquoi pas ? En tant que chef d’entreprise, il y a beaucoup de choses dont vous devez vous occuper pour que votre entreprise continue à fonctionner. Vous devez être à des degrés divers un marketeur, un commercial, un recruteur, un comptable, un gestionnaire de la paye et un visionnaire tout au long d’une journée. 

Mais avant de vous lancer dans une présentation à un événement networking, essayez de vous en tenir à une seule chose : la chose dont vous avez le plus besoin MAINTENANT ou sur laquelle vous travaillez ACTUELLEMENT, afin qu’il soit plus facile pour votre interlocuteur de vous proposer des ressources ou des contacts.

NE PAS BATTRE LE FER TANT QU’IL EST CHAUD

 Les gens ne se souviendront peut-être pas de tout ce que vous avez dit, mais ils se souviendront de la façon dont vous les laissez, alors laissez-les se sentir excités et inspirés. En tant qu’entrepreneur, vous avez certainement une belle vision. C’est ce à quoi vous revenez toujours lorsque les choses ne se passent pas comme prévu ou que vous avez eu une journée particulièrement difficile. N’ayez pas peur d’en donner un aperçu à vos auditeurs – cela pourrait les inciter à faire des affaires avec vous.

VOUS AVEZ DU MAL À TROUVER LE BON ÉQUILIBRE.

Se présenter et faire savoir ce que vous faites exige un certain équilibre. Souvent, cependant, les gens peuvent être bouche bée et en dire trop peu, ou paniquer et en dire trop. Si vous êtes en affaires, la question “Que faites-vous ?” est une question à laquelle vous devriez déjà vous attendre, mais il est surprenant de constater à quel point elle peut vous prendre au dépourvu.

Le parcours de l’entrepreneur est un voyage de mille pas, car pour arriver à un “oui”, vous devrez passer par de nombreux “non” – mais c’est aussi parce que vous devrez continuer à essayer et à tester jusqu’à ce que vous trouviez le bon qui résonne suffisamment pour vous faire participer à une réunion.

Et quand vous l’aurez trouvé, vous pourrez alors vous candidater à « Qui veut être mon associé ».

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top